La Mention Nouvelle Cosmétique

  • Une Mention c’est quoi ? :

BULLETIN D’ADHESION

Une mention est basée sur un cahier des charges qui détaille les ingrédients utilisés et les méthodes de fabrication. La page Cahier des Charges est aussi complète que possible. Elle est précédée de tableaux synthétiques pour une lecture rapide.

Le marché des produits cosmétiques est en plein développement. Ces produits comportent souvent dans leur présentation des mentions faisant référence à leur caractère biologique, naturel ou écologique.

En pratique

1.       Des ingrédients  positifs : la primauté des ingrédients naturellement actifs

La Nouvelle Cosmétique s’appuie essentiellement sur une connaissance de plus en plus riche des milieux naturels et de la médecine naturelle.

Le qualificatif « naturel » n’a pas de définition légale et s’applique aux ingrédients et aux composés dont l’élaboration n’a pas nécessité l’intervention de manipulations chimiques ou technologiques lourdes, coûteuses en énergie, polluantes, et qui modifient abusivement ou totalement le composant d’origine. Les ingrédients « naturels » ont subi peu de transformations – principalement des transformations mécaniques et chimiques primaires, telles que la distillation, la cuisson ou le filtrage mécanique, la fermentation et l’oxydation,  laissent peu de résidus et sont aisément recyclables et biodégradables.

D’origine naturelle comprend souvent deux groupes d’ingrédients :

–       ceux véritablement naturels non transformés chimiquement provenant des règnes minéral (argiles), végétal (huiles végétales obtenues par expression, huiles essentielles obtenues par distillation, macérât) ou animal (cire d’abeille)

–       ceux issus, c’est-à-dire fabriqués à partir d’une matière première naturelle par le biais d’un process chimique simple autorisés (la saponification, l’estérification, la fermentation…)

« Les produits cosmétiques et d’hygiène corporelle Nouvelle Cosmétique sont issus de  substances ou de composition de matières premières obtenues en ayant recours à des procédés physiques ou  chimiques simples, sans utilisation de molécules de synthèse, et répondant à toutes les étapes de la fabrication à des normes et à des critères précis de  respect de l’environnement. »

2.       Des ingrédients négatifs qui n’ont pas leur place dans un produit dit naturel

Les ingrédients de synthèse : Huiles et cires minérales dérivées de la pétrochimie, les silicones, certains conservateurs et parfums de synthèse n’ont donc pas leur place dans un produit dit naturel.

Seules certaines matières premières synthétiques sont donc autorisées : essentiellement des conservateurs pour lesquels il n’existe pas d’équivalent naturel.

3.       Au-delà du bio

Les labels bio se multiplient

Selon les règles en usage (par exemple : réglementation nationale ou communautaire, cahier des charges ou référentiels publiés), un produit cosmétique ne peut être qualifié de “naturel” que si le produit fini contient un minimum de 95% (p/p) d’ingrédients définis comme “naturels” ou “d’origine naturelle”.

Les produits cosmétiques 100% naturel et 100% bio sont en général des produits ultra simples, comme des mélanges de corps gras et d’huiles essentielles ou tout simplement une eau florale.

La plupart des cosmétiques bio ont à ce jour une  quantité d’ingrédients bio exigée comprise entre 5% et 20 %, c’est donc seulement une petite partie du produit qui est bio. … la part de composants véritablement naturels n’a pas la même importance d’un label à l’autre.

  • La Charte :

Tout comme la Slow Cosmétique, association à laquelle les fondateurs de laboheme ont apporté leur soutien, la Nouvelle Cosmétique repose sur quatre piliers fondamentaux qui établissent une cosmétique « intelligente », « raisonnable », « humaine » et « écologique ».

Pour la Nouvelle Cosmétique, il s’agit tout d’abord de répondre aux exigences de la cosmétique contemporaine. Outre les exigences légales qui s’imposent et permettent de garantir au consommateur la sécurité d’utilisation, l’objectif est de correspondre aux attentes en matière de qualité organoleptique. En effet, en proposant des produits naturels et bio, en bannissant les ingrédients synthétiques, irritants ou inertes, les labora(voir 3.3.). Cela ne doit pas empêcher de créer des formules élaborées, dont le but premier est d’offrir au consommateur confort et plaisir sensoriel.

La Nouvelle Cosmétique veut également répondre aux besoins réels de la peau en mettant en avant les matières premières naturelles ou d’origine naturelle. Il s’agit là de découvrir ou redécouvrir les capacités des plantes à procurer à la peau les actifs dont elle a besoin. Le choix des matières premières est donc un critère primordial dans l’élaboration du produit cosmétique. Le but étant de mettre en oeuvre un maximum de végétaux dans les formules, sous forme d’huiles, de macérât, d’huiles essentielles, d’eaux florales, d’extraits, de poudre, etc. La connaissance de la peau est le point de départ à l’élaboration de toute formule. Il s’agit de la nettoyer, notamment grâce à des savons obtenus par saponification à froid, de l’hydrater et de la protéger grâce à des émulsions, des gels, des hydrolats ou encore des mélanges synergiques d’huiles végétales et essentielles.

La Nouvelle Cosmétique se veut transparente. Le but est de proposer au consommateur des formules simples et compréhensibles. Par ailleurs, elle s’engage en faveur d’une identification claire des produits, de leur fabricant, des matières premières, de leurs origines et de leurs conditions de production.

Enfin, la Nouvelle Cosmétique axe sa politique vers le respect de l’environnement. Le choix des matières premières, des moyens de production, de transport mais aussi des emballages doit s’effectuer à partir de critères écologiques. Aussi, la Nouvelle Cosmétique prône le concept de chimie douce. Seuls les procédés de fabrication mécaniques, physiques et chimiques simples sont autorisés [Charte de la Nouvelle Cosmétique].


CHARTE
Nouvelle Cosmetique Des produits naturels répondant aux exigences de la cosmétique contemporaine 
La Nouvelle Cosmétique permet de répondre aux exigences du consommateur en termes de sécurité, de confort et de plaisir organoleptiques grâce à la création de produits cosmétiques formulés et fabriqués à partir d’une liste positive d’ingrédients, en évitant les excipients ne représentant aucun intérêt pour la peau.
Des produits naturels répondant aux besoins de la peau La Nouvelle Cosmétique prône une cosmétique naturelle qui répond aux besoins de la peau et qui soit formulée à partir d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle (minérale, végétale, animale ou affinée avec des procédés d’extraction non dénaturants)
« La richesse d’un produit cosmétique repose sur la qualité des ingrédients. »
La Nouvelle Cosmétique permet :
De redécouvrir les capacités des plantes à procurer à notre peau les ingrédients simples dont elle a besoin.
De mettre en œuvre un maximum de végétaux dans les produits cosmétiques sous forme d’huiles végétales, de macérât, d’huiles essentielles qui agissent en synergie, d’eaux florales, d’extraits végétaux, de poudre végétale.Les besoins essentiels de la peau sont :
Nettoyer: Le savon solide obtenu par saponification à froid ou savon liquide par méthode traditionnelle à chaud est un des seuls produits tensioactifs réellement bon pour la peau.
Hydrater et Protéger: La Nouvelle Cosmétique met en avant des produits simples tels que des synergies d’huiles, des émulsions, des hydrolats ou encore des gels. 
La transparenceLa Nouvelle Cosmétique s’engage en faveur d’une identification claire des produits, de leurs opérateurs, des matières premières, de leurs origines et de leurs conditions de production.
Ingrédients : Les ingrédients actifs sont mis dans des proportions qui sont affichées clairement et non pas à un taux infinitésimal.
Allégations : Les allégations sont claires et s’appuient sur les propriétés des ingrédients. 
Respect de l’environnement Ingrédients : La Nouvelle Cosmétique prône le concept de chimie douce. Seuls les procédés de fabrication mécaniques, chimiques et physiques simples sont autorisés.
Conditionnement : Le choix doit se porter sur des emballages possédant des critères écologiques.
Procédé de fabrication : Les procédés minimisant l’impact écologique et la biodégradabilité des préparations cosmétiques.
  • Le Cahier des charges :

Le cahier des charges traduit la motivation de départ en un certain nombre de caractéristiques qui se prêtent à la définition d’indicateurs et de seuils. Il rend opérationnelle la définition, à travers une sélection de critères précisant les engagements concrets des différents acteurs des filières puis d’instruments de mesure associés.

Pour l’instant, plusieurs points clés ont été définis. Les exigences du cahier porteront notamment sur la composition du produit cosmétique, les procédés de fabrication et l’information au consommateur

CAHIER DES CHARGES –
Nouvelle Cosmétique
Le présent cahier des charges définit les règles de production, de conditionnement, d’étiquetage et de contrôle des produits cosmétiques sous mention Nouvelle Cosmétique.
En parallèle, les adhérents doivent se conformer à la Charte Nouvelle Cosmétique.
1.       DEFINITION
Les produits cosmétiques Nouvelle Cosmétique sont élaborés à partir de matières premières obtenues par à des procédés physiques ou chimiques simples qui ne modifient pas la structure de la chaine carbonée.
2.       COMPOSITION
Les matières premières d’origine agricole sont issues de l’agriculture biologique. Les produits de cueillette sont privilégiés.Les substances transformées d’origine naturelle sont tolérées lorsqu’aucun ingrédient biologique ne peut en remplacer leur fonction. La liste est publiée en annexe.·        
Ingrédients végétaux : Seule l’huile de palme rouge artisanale est autorisée.·    Ingrédients animaux : Les matières d’origine animale ne sont pas autorisées sauf les produits de la ruche et les laits·
Ingrédients marins : Les produits de la mer sont autorisés.·        
Ingrédients minéraux : autorisés hors pétrochimie.·        
Ingrédients de synthèse : non autorisés sauf cas particuliers·        
Ingrédients issus de fermentation avec des micro-organismes autorisés.·       Autres ingrédients :o  
Eaux autorisées.o  
Les conservateurs d’origine naturelle, extraits sans solvants synthétiques et substances toxiques sont privilégiées. Tant qu’il n’y a pas d’alternative naturelle, les conservateurs obtenus par réaction chimique sont autorisés (Liste en annexe).o   Les émulsifiants et tensioactifs tels que glycols et oxyde d’éthylène sont interdits.o  
Les correcteurs de pH tels que les acides minéraux sont interdits.
3.       PROCEDES DE FABRICATION·    
Transformation : les procédés qui maintiennent la structure du carbone organique sont autorisés.·        
Conditionnement : le choix doit se porter sur des emballages possédant des critères écologiques (liste positive des matériaux autorisés) 
4.       INFORMATION DU CONSOMMATEUR
En plus, des mentions légales définies par le règlement 1223/2009, l’étiquette duproduit doit impérativement présenter des informations claires et précises et porter le logo « Nouvelle Cosmétique » (voir charte graphique) suivi de l’adresse « nouvellecosmetique.org » 
5.       SYSTEME DE GARANTIE
Cette mention fonctionne suivant le système de garantie participative. Le détenteur de la mention est soumis à des règles de suivi et est contrôlé par l’ensemble des membres de l’Association.
L’Association réunit son Comité Technique tous les trimestres.
Le Comité émettra des recommandations et complétera les chapitres existants. Ilmettra à jour les annexes qui seront publiés sur le site www.nouvellecosmetique.org
Le respect de la réglementation officielle sur les cosmétiques relève de la responsabilité individuelle des adhérents titulaires de la mention. 
  • Le Logo :

Un prototype du logo a été réalisé sur le modèle du logo SAF (figure 2). Il s’agit de l’améliorer afin d’augmenter sa visibilité et sa crédibilité.

Figure 2 : Logos déposés par l’ADNS utilisables par les adhérents uniquement

En haut, le logo de la SAF, attribué aux savons fabriqués par saponification à froid.

En bas, le logo de la Nouvelle Cosmétique, attribué aux  produits cosmétiques conformes au référentiel.

Les caractéristiques qu’il doit présenter sont :

  • Une charte graphique similaire entre le logo de la Nouvelle Cosmétique et celui de la SAF afin de créer une unité pour les deux mentions de l’ADNS.
  • L’identification claire de la mention Nouvelle Cosmétique.
  • Le lien vers le site web de la Nouvelle Cosmétique afin de permettre aux consommateurs de se référer à la charte et au cahier des charges.
  • L’appellation « BIO ».
  • L’adhésion :

L’adhésion est de 300 € annuel pour la Nouvelle Cosmétique.

Pour adhérer et bénéficier du logo Nouvelle Cosmétique, sont transmis par mail en pièce jointe, 2 documents que nous demandons de remplir afin de constituer le dossier de l’adhérent :

1°) La demande d’adhésion : C’est un formulaire complet via lequel nous proposons à l’adhérent de présenter son entreprise, les produits cosmétiques de sa marque ainsi que ses méthodes de fabrication.

Compte tenu de la localisation, cette 1ère année le rendez-vous d’audit sera remplacé par un dossier à remplir et un appel téléphonique pour complément d’information.

En effet nos délégations régionales ne seront opérationnelles que courant 2020 et nous essayons de diminuer les frais de déplacement pour ne pas alourdir votre facture.

Lors de la réception de la demande d’adhésion dûment remplie par l’adhérent, il faut aller faire un audit au sein de son atelier de fabrication, cela relève de l’organisme accrédité par la délégation régionale.

Suite à cet audit, une attestation de conformité de produits sera remplie et sera envoyée par mail à l’adhérent concerné.

Les attestations de conformités produits regroupent tous les produits répondant aux cahiers des charges de la Nouvelle Cosmétique, avec la désignation du produit et la marque.

Dans le cas de clients, souhaitant avoir la mention de la Nouvelle Cosmétique, et qui font fabriquer leurs produits au laboratoire laboheme, il faut simplement leur faire remplir le bulletin d’adhésion. La demande d’adhésion n’a pas besoin d’être remplie car les produits sont fabriqués chez laboheme nous avons donc les formulations , il n’est pas nécessaire non plus d’effectuer d’audit chez le client.

2°) Le bulletin d’adhésion : C’est un document succinct qui permet à l’association  de produire l’attestation de règlement à la mention Nouvelle Cosmétique

BULLETIN ADHESION